Infidélité et petit déjeuner

Avant, pour désigner le moment de la journée où des amants se retrouvaient pour batifoler, on parlait de 5 à 7. Désormais, il semble qu’il faille dire plutôt de 12 à 14.
En effet, selon un sondage menée par un site pour rencontres extra-conjugales, ceux qui trompent leur conjoint le font désormais sur leur temps de pause du midi.

La pomme plutôt que le sandwich

En effet, si l’on en croit le site Gleeden qui permet de trouver un ou une partenaire pour pratiquer le sport en chambre dans le dos de son mari ou de son épouse, les infidèles préfèrent désormais se retrouver le midi pour la bagatelle.

Réalisée auprès d’un peu plus d’un millier de femmes et d’hommes français, espagnols, italiens, suisses, anglais ou belges début septembre 2014, cette étude révèle en effet qu’ils ou elles sont plus de 51% à sacrifier la pause sandwich pour aller croquer la pomme avec leur partenaire de jeux coquins. Les amants se retrouvent également dans une moindre mesure en soirée (41%) ou en matinée (9%).

Une partie de jambes en l'air sur le temps du déjeuner
Une partie de jambes en l’air sur le temps du déjeuner

Ce sondage met également en évidence que ces couples illégitimes se retrouvent de préférence en semaine (72%), ce qui assure une discrétion à toute épreuve et permet de ne pas se faire griller. De plus, cela permet de laisser libre le week-end pour se consacrer à ses enfants, à son chien, à la personne que l’on a fait cocu ou encore à rendre visite à ses beaux parents (la belle hypocrisie !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *