Un mariage raté se transforme en gala de charité

A 32 ans, Phil LaBoon est sur le point de se marier. Tout est organisé pour le jour J. Oui, mais voilà, le torchon brûle entre les deux amoureux qui se séparent. Plutôt que de perdre tous les préparatifs, cet Américain a eu l’idée géniale de transformer cela en gala de charité.

Un geste généreux

Un mariage annulé à la dernière minute alors que tous les préparatifs sont programmés, voilà qui est doublement triste. Mais plutôt que personne ne profite de toute cette organisation au Pittsburgh’s Priory Hotel qui lui avait coûté la bagatelle de 15000 dollars, Phil LaBoon a donc tout simplement décidé d’en faire profiter une association.
Pour cela, il a transformé ce qui devait l’un des plus beaux jours de sa vie en une soirée de charité au profit de l’association Surgicorps.

Selon ses propos recueillis par Triblive, il n’avait pas envie “de tout gâcher à la dernière minute”. Il a donc maintenu sa réservation, les boissons, la nourriture et les musiciens. Il a toutefois apporté une modification au menu pour que celui-ci se présente sous forme de petits fours.

Mariage annulé
L’entrée pour cet évènement de dernière minute a été facturée 75 dollars par personne et a permis de récolter la somme rondelette de 50 000 dollars qui sera intégralement reversée à l’ONG Surgicorps. Fondée en 1994 par Dr. Jack Demos, elle intervient dans une vingtaine de pays à travers le monde (Guatemala, Vietnam, Honduras, etc) pour venir au secours des enfants défavorisés.

A lire :  B.A du film "Trois Coeurs" avec Benoît Poelvoorde

Des centaines de prétendantes

Bien évidemment, cette annedocte a largement été relayée dans les médias américains, ce qui a valu à ce bon samaritain improvisé de recevoir des montagnes de messages le félicitant pour son geste ainsi que de centaines de demandes d’amitié sur Facebook.
Celles-ci proviennent pour l’essentiel de femmes célibataires séduites par son bon cœur, mais également de mamans à la recherche du gendre idéal et qui cherchent à caser leur fille.

Une de perdue, dix de retrouvées dit le vieil adage serait-il en train de se vérifier pour Phil LaBoon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *