Meurtriers et criminels ont aussi leur site de rencontre

Ils sont derrière les barreaux pour des actes criminels ou des meurtres qui ont défrayés la chronique, à l’image de Luka Magnotta. Et pourtant, un site de rencontre Canadian Inmates Connect Inc leur est dédié afin qu’il trouve une ou un partenaire amoureux.

Un profil mentionnant leur condamnation

Contrairement à celui sur le Brexit, Canadian Inmates Connect Inc n’est pas un site de rencontre fraîchement mis en ligne. Toutefois, il s’est retrouvé sous les projecteurs il y a exactement un an, en raison d’un détenu tristement célèbre venu s’y inscrire, Luka Magnotta, de son vrai nom, Eric Clinton Kirk Newman.

Celui que l’on surnomme le dépeceur de Montréal a en effet été condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre de son amant d’un soir, puis du démembrement de son corps qu’il a ensuite en partie expédié par le service postal au siège du Parti conservateur.

site de rencontre pour meutriers

Bref, pas tout à fait le genre de personnes que l’on retrouve habituellement sur les sites de rencontre tels que Badoo, eDarling ou encore AdopteUnMec. Mais il faut dire Canadian Inmates Connect Inc en est un d’un genre très particulier puisqu’il est réservé aux délinquants et criminels toujours derrière les barreaux mais qui cherchent l’amour hors de l’univers carcéral.
Chacun d’eux est libre d’y présenter ses préférences, ses goûts ou ses passions comme il l’entend. Un profil qui pourrait paraître anodin s’il n’y avait pas en plus en majuscules des mentions du genre « condamné pour meurtre », ou « inculpé pour 9 braquages de banque ».

Pour des raisons évidentes de sécurité, les condamnés n’ont accès ni à internet ni à un quelconque autre moyen de communication avec l’extérieur, si ce n’est le courrier papier. C’est donc par ce biais qu’ils peuvent publier leur profil, après avoir déboursé la somme de 35 dollars au profit de Canadian Inmates Connect Inc.

Alors, est-ce que cela fonctionne ? A priori oui, si l’on en croit la direction de ce site. Quant à Luka Magnotta, il a fait retirer son annonce au bout de trois semaines car, selon lui, il aurait «trouvé ce qu’il cherchait».

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *