2 étudiantes lancent un site de rencontres anti Brexit

Se disant dépitées par la prochaine sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne suite au référendum du 23 juin 2016, deux étudiantes anglaises ont lancé un site de rencontres d’un genre un peu particulier. En effet, celui-ci permet de mettre en relation les hommes et femmes ayant un passeport britannique en poche et les célibataires européens à la recherche de l’âme sœur.

Une démarche pour le moins surprenante, rafraîchissante et un tantinet provocateur qui reflète toutefois les inquiétudes des 48,11% des Britanniques partisans du maintien de leur pays au sein de l’Europe.

L’amour oui, le Brexit non !

De l’amour pour passer outre le Brexit, tel est le défi Katy Edelsten et Chloe Cordon, co-fondatrices du site idbenothingwithouteu.co.uk avec Marc Lewis. Et d’emblée le ton est donné puisque « I’d be nothing whithout EU » signifie « Je ne serais rien sans l’Europe ».
L’objectif du site ? Permettre les rencontres entre célibataires européens et britanniques pour contrer le Brexit.

Sur idbenothingwithouteu.co.uk, le drapeau européen sert de fond. Les étoiles qui le composent ont été repositionnées de manière à former un cœur. On ne peut être plus clair.
Pour le reste, au premier abord, cela ressemble fort à n’importe quel autre site de rencontres tels que Meetic ou encore Tchat974. L’inscription qui est gratuite se fait simplement en indiquant son pseudo et son adresse mail.

Le site de rencontres n'était initialement qu'un pied-de-nez
Le site de rencontres n’était initialement qu’un pied-de-nez

Alors, le succès est-il au rendez-vous ? Etonnamment oui puisqu’il y aurait déjà plus de 3000 cœurs à prendre inscrits, principalement grâce aux nombreux relais dans la presse anglaise, mais également internationale. Les deux jeunes femmes sont d’ailleurs les premières surprises car elles ont avoué sur France24 qu’initialement, il ne s’agissant que d’un pied de nez.

D’ailleurs, c’est suite à la montée des actes xénophobes qui ont suivi l’annonce des résultats du référendum sur le Brexit que l’idée a germé dans la tête des deux étudiantes londoniennes, celles-ci se disant que le pays avait plus que jamais besoin d’amour.

Toujours est-il que grâce à idbenothingwithouteu.co.uk, on va encore pouvoir se frotter les mains pendant quelques temps en se disant « A nous les petites Anglaises ! ».

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *